• Impromptu

    Impromptu- Papa, comment ça se fait, les bébés?

    Un soir, ma fille, quatre ans, pensive et tranquille au caca. Moi tranquille aussi, mais assis dans l'escalier à envisager mon bout de camembert abandonné sur son gisant de salade trois mètres plus bas.

    Le caca du soir chez nous, c'est le quart-d'heure sciences et philosophie. J'avais déjà eu un coup de semonce quelques jours auparavant avec le pourquoi les étoiles elles brillent. On avait parlé d'atmosphère et de vitesse lumière. C'était fumeux mais c'était passé. Ce soir franchement, j'ai pas vu venir. J'étais pas prêt. Qu'est-ce qu'elle dit là-dessus Dolto, déjà? Tirelipinpon sur le chihuahua. Non merde, c'est pas ça.

    - Précise ta question.

    Pirouette magistrale de papa-équilibriste soucieux de ne pas planter vingt ans de vie sexuelle pour un morceau de pâte molle au lait cru.

    - Ben Arsène, à l'école, il dit que les bébés ça sort par le ventre. Et Kirikou on voit bien qu'il sort par en bas mais on voit pas bien par où il passe. Moi je crois pas qu'il sort pas par le ventre parce que ça bouge pas sous la couverture et toi t'en vois sortir des bébés au boulot, pas vrai? Tu sais comment ça sort, c'est sûr! Dis-moi comment on fait les bébés je suis sûre qu'il ment Arsène!

    - Doucement. Tu veux juste savoir comment sortent les bébés, c'est ça?

    - Oui.

    Ouf. Vive la Normandie libre. J'vais te plier ça en deux coups les gros, ça va pas faire un pli.

    - Ben tu crois que ça sort par où si c'est pas par le ventre alors?

    - Justement je vois pas trop. Arsène il parle d'une porte et j'ai bien regardé sur maman, y'a pas de porte. Et tu m'as bien dit que ma p'tite soeur elle est née quand elle a retiré le bouchon de sa piscine. J'me dis qu'il y a sûrement un trou, mais j'ai bien cherché je sais pas où il est.

    Trop facile. Papa maman, vous avez merdé en beauté. C'est poutant pas dur, un peu d'attention, c'est tout. Au lieu de m'annoncer ça cash entre quatz'yeux comme on va chez le dentiste, alors que j'avais rien demandé. Après quelques vaines périphrases tentées, la libération de la vérité crue vous avait soulagés. Pas moi. Matez maintenant votre fils, lui il gère.

    - Et là? Y'a pas un trou, peut-être?

     Je revois en miroir ma tête horrifiée d'il y a trente ans.

    - Pas possible! C'est trop gros!!

    - Waitwaitwait... La tête du bébé quand il nait elle est toute molle, tu te souviens? C'est pour ça. Quand il passe, le bébé il devient tout fin. Pi le trou il est élastique aussi. Si ça sort pas, on l'agrandit. Et tes os ils s'écartent... Et...

    - Quoi?! Le trou on l'agrandit? Comment? Ca doit faire super mal! Et je te crois pas que ça passe! 

    - Ben pour l'agrandir, comment dire... T'es trop jeune... Mais normalement, ça passe. Et tu crois que je fais quoi, moi, la nuit au boulot? J'enfile des perles?

    - Ouais d'accord, mais... Quand ça passe pas, on fait comment?

    - Ben une porte, dans le ventre. Comme il dit Arsène.

    Et voilà comment on se retrouve à causer indications césarienne versus voie basse à quatre ans. Ce soir là, j'ai inventé la recette de la tarte tatin au camembert. Je crois que c'est passé. Avec la petite en tous cas. Pour sa mère c'est moins sûr:

    - Tu as été bien long loulou, ce soir. Faudra penser à écourter ces discussions du coucher.

    - On parlait science! C'est important!

    - C'est ça. Et vous étiez où, ce soir? Sur Vénus? Jupiter?

    - On est presque arrivés dans la lune. Cherche pas, j'en ai pas trop dit. Je sais très bien que tu trouves qu'elle est trop jeune pour des trucs pareils.

    Heureusement que c'est sur moi que c'est tombé, d'ailleurs ce fameux soir. J'ose même pas imaginer ma femme sur ce coup-là. 

    Elle est psychiatre.

     

    « Quality StreetEtoiles et toiles »

  • Commentaires

    1
    Mardi 20 Mars 2012 à 11:50

    4 ans !

    Méfiez-vous des filles, elles sont plus curieuses et ne lâchent pas le morceau si vous répondez de façon "fuyante".

    Pour avoir testé et avoir été confrontée au problème : il faut toujours rester pratique !

    Vous l'avez très bien joué sur ce coup-là !

    Pour votre psy d'épouse, pas de panique : c'est une mère avant tout et elle va bloquer comme vous !

    2
    balsamine
    Mardi 20 Mars 2012 à 23:38

    Et la psy d'épouse et maman sensitive elle répond même à des questions peu imaginables pour un anesthésiste et réanimateur mais il est vrai qu'elle est moins aidée et/ou gênée par un esprit pratico-pratique....

     

    (excusez ses appartés conjugales en public! mais ma foi, je découvre un époux blogeur...

    mesdames et messieurs blogeurs, que disent vos proches, "cons et connes jointes" , de ce que vous venez déposer sur le net? n'est-ce pas étrange pour les intimes, cette intimité qui s'ouvre à d'autres lointains et dans l'immédiateté contrairement à un livre? 

    ça m'intéresserait de connaître vos ressentis...)

    3
    Mercredi 21 Mars 2012 à 12:16

    @Balsamine :

    Concernant ce blog, j'ai plaisir à le lire, pour le style et les aspects professionnels (difficultés, satisfactions et autres contrariétés).

    Pour le coté présenté comme plus "personnel", je ne le prends jamais au pied de la lettre, comme étant le fidèle et sincère reflet de ... Nous avons tous notre façon de nous mettre en scène (avoir le beau rôle, amener une "chute" pour le récit, etc ...)

    Pour l'effet d'une telle lecture pour le(a) conjoint(e) de l'administrateur, le mieux est d'en parler avant.

    Blogant moi-même, j'ai choisi l'anonymat afin de mieux servir mon propos. Mais je sais très bien que mon style, mes sujets de discussions permettront, à terme, aux lecteurs de se faire une idée sur l'auteur.

    4
    BN
    Lundi 26 Mars 2012 à 13:19

    Je ne sais pas qui a parlé d'épisio à ma fille de 4 ans et demi, mais il y a un mois environ elle m'a dit texto "Moi je ne veux pas d'enfant car je ne veux pas quon me coupe la craquette" !

     

    Réponse à La Maman-Psy (tiens  ! comme la mienne - Et vu que je n'avais qu'elle petite, c'est bien elle qui a dû se coller aux explications "comment fait-on les bébés?" mais j'e n'en n'ai strictement aucun souvenir, faudra que je lui demande ...) , je ne risque pas d'avoir un bloggeur à la maison, sinon il y aurait 8 fautes par phrase, il n'aurait donc pas des masses de lecteurs ! hahaha !

    Blague à part , si c'était sur ce genre de blog que je tombais, même avec quelques annectodes perso, je ne pense pas que ça me gènerais .... après si c'était un blog comme queuedubonheur.fr là je crois que je m'étranglerai devant l'ordi !

    5
    JohnO2Snow
    Mardi 27 Mars 2012 à 19:52

    Merci à vous.


    Votre prise de recul sur le fond me rassure à un point que vous n'imaginez pas. Mais l'inquiétude de "Balsamine" (NDLR: jolie fleur des champs qui explose quand on la touche) concernant l'intimité portait plus sur ce que penserait Néric quand il découvrira le blog.


    Car je dois vous l'avouer, hormis ma fleur personne de mon entourage n'est au courant de cette entreprise. Et comme je ne cache pas grand-chose, Néric découvrira tôt ou tard le pot-aux-roses. J'ai déjà rassuré Balsamine (oui, rassurez vous, on cause!) quant aux critiques éventuelles qu'il pourrait formuler.


    Je soumets à votre sagacité ma réponse.


    Quelques mois après ce funeste épisode, Néric m'appelle un soir à l'heure du coucher des princesses. Il est paraît-il devant la porte et exige que je lui ouvrisse. Je m'énerve, car -ne le répétez pas!- la porte n'est jamais verrouillée et il le sait. D'habitude, il ne s'embarrasse pas de ce genre de détails entre nous. Combien de fois l'ai-je trouvé dans la cuisine un verre d'eau à la main et son vélo dans le jardin? Oui mais là c'est différent, je dois descendre maintenant. Un coup d'oeil à la fenêtre, il n'est pas là. Il insiste, je dois sortir dans la rue. Je grommelle comme un ours mais je me plante dans la rue.


    - Tourne la tête!


    Oh. SAMU et pompiers chez un voisin. Un comateux intubé sur un brancard montant dans le camion. Mon Néric qui fait coucou.


    - 'Scuse. Un coup de main?


    - Non, moi je gère. Je voulais juste te voir en charentaises. On est à un partout maintenant. Laisse pas les filles seules. Gros bisous.


    Et pour ceux qui en doutent encore, j'aime mon Néric.


    PS: "queuE du bonheur, un lapsus volontaire? ;))

    6
    Lundi 2 Avril 2012 à 07:56

    Magique, tout simplement. =)

    7
    John Snow Profil de John Snow
    Mardi 3 Avril 2012 à 22:22

    @ Georges: Yep :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :